Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

30Juil/150

Critique: Insidious Chapitre 3 – Leigh Whannell – 2015

insidious3Synopsis:
Elise, médium possédant un véritable don, ne souhaite plus prendre contact avec les morts. La tragédie qu'elle a vécue autrefois l'a meurtrie dans ses chairs. Quinn, jeune fille sans histoires, se tourne vers elle dans l'espoir d'entrer en contact avec sa mère disparue. A son grand malheur, une entité malveillante s'en prend à elle et semble vouloir dévorer son âme.. La spécialiste en paranormal aidée par deux assistants hauts en couleur va tenter d'aider l'adolescente...

L'avis de David et Nathalie:
Ben oui, aujourd'hui je me fais aider.. La raison est bien simple: j'ai dû lutter contre un démon encore plus terrible que celui qu'affronte Elise dans le film: le marchand de sable (et ses coups de pelle sont terribles!).. Seul âme pure ayant la capacité de me tirer de ses mains poilues et griffues: ma compagne.. Son arme: les coups de coude pour les petits passages à vide et le pouvoir de raconter pour les gros trous noirs.. Mais bon, je m'égare je m'égare, revenons à nos moutons... Un... Deux... Tr... Oups pardon, c'est vrai pas besoin de les compter, de toute façon la moitié du troupeau dort déjà devant la deuxième barrière... Vous voyez l'affiche à gauche de ce texte complètement crétin? Ben c'est à peu près la tête qu'on faisait devant cet "Insidious Chapitre 3" (notez la force de caractère qui transpire de son regard tant elle est concentrée pour ne pas tomber..). Autant j'ai beaucoup aimé le premier de la série réalisé par James Wan ("Insidious" critique ici), détesté le second qui tombait déjà dans la gaudriole ("Insidious 2" critique là), autant là on reste au niveau inférieur, Leigh Whannell (réalisateur cette fois) et James Wan (qui ne fait qu'une petite apparition au début en responsable de casting, trop occupé à faire vrombir 7 fois les moteurs furieusement) semblant bien décidés à plomber totalement la franchise.. Qu'on soit bien clair: c'est tout de même un tout petit cran au dessus de l'épisode du milieu qui frisait carrément la parodie.. La réalisation est proprette mais sans génie, la peur se résume à la hausse soudaine du volume sonore obligeant à jouer en permanence de la télécommande (font chier..), les jump scares ressemblent à des œufs (comprenez tombent à plat) et le scénario est d'une indigence sans nom.. Sans compter la pelleteuse d'incohérences qui vous font glousser gentiment entre deux ronflements: c'est bien connu, les rouleaux de câbles électriques y en a toujours dans une chambre (même que ça permet d'attacher les gens en transe).. Mais si ma bonne dame, même avec les deux jambes fracturées en mille morceaux (l'accident est peut-être la scène la plus réussie du film d'ailleurs) la volonté et l'amour font qu'on arrive à casser ses deux plâtres et à marcher (certes doucement).. Petite perle de dialogue au passage: "Je suis plus forte que toi, je suis vivante, pas toi! Alors crève salope!" (ben je croyais qu'elle était morte justement???).. Ajoutez à cela une histoire bordélique et sans aucune explication sur l'origine du vilain pas beau (ou alors je dormais et ne sentait plus les coups de coude..), le retour des vilains du premier épisode (oh mon dieu l'image finale..) et surtout un passage dans l'autre monde cheap à outrance et rempli de scènes cons comme la mort justement (les parquets qui s'ouvrent et se referment quand on tape du pied, ça aussi c'est connu..) et vous obtenez un suppositoire à insomnie qui marche plutôt pas mal.. Ah oui et puis vous n’échapperez pas aussi aux scènes pathos d'usage avec pleurnicheries et amour qui brise toutes les barrières.. Ça me fait vraiment mal de le dire mais j'ai bien l'impression que la production horrifique de ces dernières années est en train de mourir, tuée par les productions sans saveur de ce genre.. Et il va falloir bien plus qu'un médium et deux cas sociaux pour la ramener à la vie...

"Insidious chapitre 3" est je l'espère, le dernier de la série.. Même si la fin laisse à penser le contraire. Pourquoi fermer les vannes quand on peut encore engranger quelques brouzoufs..? Et bien laissez moi vous dire chers messieurs qu'il va falloir passer à la vitesse supérieure et tenter de retrouver ce qui fait défaut depuis longtemps maintenant: l'inventivité.. En tout cas ce ne sera pas pour cette fois tant l'encéphalogramme plat domine les une heure trente que je viens de perdre devant ce machin. Et en plus mon envie de dormir vient de me passer.. Saloperie de film... Insidieux les effets secondaires..
1s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier