Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

8Oct/150

Critique: Stung – Benni Diez – 2015

stungSynopsis:
Paul et Julia tentent tant bien que mal d'assurer la survie de leur boite de prestations traiteur et viennent de décrocher un bon contrat. Ils organisent un dîner mondain qui va vite se transformer en une orgie de sang quand des guêpes monstrueuses se mettent à attaquer les convives.

davidL'avis de David:
Mais quelle mouche a bien pu piquer Denni Diez? En l’occurrence il s'agit plutôt d'une guêpe ici, et elle devait trimbaler une sacrée chtouille la garce. Filmer un tel bloubiboulga d'influences aussi diverses que variées on ne devait pas avoir vu ça depuis au moins..pfiouuu.. les années 90.. Avec "Ticks" de Tony Randel, "The Nest" de Winkless (excellent d'ailleurs, il faudrait que je m’attelle à une petite critique) ou encore plus proche de nous le "Horribilis" de Gunn mais dans une autre mesure tant le budget devait-être plus important. Et croyez moi ou non, ça fait du bien. On se croirait devant un "Scoobydoo contre les guêpes tueuses martiennes" avec Vera et Sammy dans les rôles principaux (vous verrez, la ressemblance est frappante). Le spectateur assiste donc à un vrai et joyeux bordel: c'est con, pas très bien filmé, con, mal joué souvent et assez con (je l'ai déjà dit?) mais on ne peut s'empêcher de se marrer tant ça part dans tous les sens. Ces guêpes mutantes vont tenter par tous les moyens de se "mélanger" à tout ce qui bouge ce qui nous vaudra quelques hybrides valant leur pesant de miel en pot, parole de Winnie. Et elles sont venues en groupe les bougresses, à croire qu'elles se sont toutes envoyé un E-miel (ouch).. Les gens crient, se débattent, se font piquer et finissent par se déchirer de partout pour laisser place à de gros bourdons tout moches et tout énervés. Au rayon des têtes connues on retrouve le vieux briscar Lance Henriksen ("Pumpkinhead","Aliens"..) mais aussi Clifton Collins Jr ("Fortress","Urgences" ou encore "Pacific Rim"..) et ça fait toujours plaisir (même s'ils ont souvent l'air de ne pas trop savoir ce qu'ils font là, un peu comme nous). Autre grosse surprise pour un film de ce calibre, les effets-spéciaux sont particulièrement réussis! Pas mal d'animatroniques pour les grosses guêpes toutes moches, du latex à l'ancienne pour la majorité des effets gores (et y en a un paquet) et des CGI pour les déplacements rapides ou les plans larges impliquant les tsé-tsé. Et même ces derniers tiennent la route, improbable.. On a même le droit à une de ces grosses bébêtes qui s'attaque à une voiture, s'agrippant au pare-brise comme une mouche à ses fesses quand elles lui passent par la tête (quand elle se le prend,le pare-brise justement..). Bref, ça bouge, c'est pince sans rire, marrant ("y-a plus de lumière chef..","Ben quoi, c'est des abeilles électriciennes?"), ça ressemble à du SCi-fi mais en bien fait et franchement on en prend pour notre argent..

"Stung" est un nanar assumé qui ne pète pas plus haut que son dard et qui finalement remplit plutôt bien son office: nous divertir. Si vous aimez le second degré, le gros gore qui tâche et les produits laitiers (vous comprendrez en voyant la guêpe-vache, fallait oser..), vous vous devez de poser un œil amusé sur cet ovni. Sinon, baissez la tête, secouez les bras et dépêchez vous de passer votre chemin en priant pour que Maya ne vous trouve pas... Tiens en parlant d'espèce protégée, vous savez vous pourquoi il n'y a plus de Mamouths? Ben parcequ'il n'y a plus de Papouths... Bzzzzzz je sors...
3s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier