Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

9Oct/150

Etat des lieux: Constat d’une semaine affligeante par Mike..

gallowsLu a toutes et tous. J'entends des bougons ça et là nous débiter la même rengaine sur le fait que le cinéma de genre a perdu de sa superbe et blablabla... Habituellement je retrouve toujours une carotte dans mon champ de navets pour prouver que c'est faux. Mais cette semaine, un lapin a du passer par là car je ne me retrouve qu'avec les navets et un paquet de crottes ! La théorie de la probabilité se retourne contre moi, sur trois films aucun de bon. Habituellement, il suffit d'un "Lake Placid" pour nous redonner de l'inspiration et écrire une critique bidonnante mais là, j'ai beau chercher des vannes à citer ou à écrire, rien n'y fait. Lors des discussions sur notre Facebook, Manuel nous a dit "Aujourd'hui les films d'horreur ne font plus peur et sont bourrés d'humour ce qui les rends pénibles à regarder tout en détruisant le suspense." L'humour comble l'overdose de gore que le film aurait dû déverser... Faute de budget on se retrouve avec du tout CGI, qui plus est mal fait la plupart du temps (heureusement du bon CGI y'en a encore, "Inbred" d'Alex Chandon par exemple). La peur, elle, avec des scénarios faiblards et des effets de surprise basés uniquement sur le rendement en Watts de votre subwoofer dernier cri, est bien difficile à obtenir. Ou alors se faire peur tout seul, ce qui n'est pas facile, car il faut y croire.. Claire en a fait la douloureuse expérience avec "Unfriended" : "je regrette ardemment d'avoir perdu 1h20 de ma petite existence devant cette m... ". Meme Ludovic  risque sa vie (son œil surtout) dans le but désespéré de trouver un bon film d'horreur... Bon, il a trouvé "Citadel".. Mais je ne dirais rien là-dessus, c'est une trop vielle blessure enfouie dans les abysses de ma conscience.

gallows1Bref ce sera mon point de départ pour "The Gallows", qui a été mis dans la catégorie Found-Footage (FF pour les pros --NDLR(David): ou Fast-Forward..), parce qu'il fallait bien le mettre quelque part (NDLR(David): j'aurais bien une suggestion..).Synopsis : le cours de théâtre d'une école rejoue une pièce d'il y a 20 ans qui s’était terminée en drame.Le gars qui jouait le rôle du pendu se retrouve réellement pendu (si vous adoptez ma façon de penser ce n'est absolument pas un drame mais une super introduction!). Voilà, on a fait le tour du film. Vous en voulez encore? Le fantôme de l'acteur hante le théâtre et va les tuer un par un avec des apparitions et autre trucs surnaturels à deux balles, le tout filmé (à la barbare, j'ai jamais eu envie de gerber sur un voilier mais là c’était limite) par la caméra d'un des gars (FF quand tu nous tiens! NDLR(David): Fast and Furious?!..). 1H20 de rien, pas un effet, pas un scénario, rien en soute ni en cabine, on voyage léger. Je ne peux pas vous en dire plus, y a rien à en dire, c'est complètement bidon.

the_canal_2Passons au second: "The Canal". Un couple investit une maison dans laquelle une famille se serait fait massacrer en 1920. Donc : esprit es-tu la ? (NDRL(David): Non chuis en haut y'a Balsen..) Le tout axé sur l'histoire de la tromperie extra-conjugale de Madame et sur la découverte de son corps refroidi de ses hardeur...et du reste d'ailleurs. Le mélange des deux va monter à la tête de Monsieur qui dans ce tourbillon ne discerne plus le vrai du faux et va prendre son propre fils en otage croyant lui apporter protection. Le petit bout d'choux d'acteur hyper trognon est trimbalé dans tous les sens tout le long du film et même la nounou va se retrouver traumatisée par la psychose et les visions d'entités du mari endeuillé (psychose qui n'en est pas une, mais je ne vous ai rien dit). Comme l'autre péloche, apparitions etc... Par contre pour ceux qui sont vraiment téméraires, vers 5/10 minutes avant la fin il y a une scène dégueulasse à gerber, je vous aurais prévenu, âmes sensibles s'abstenir (NDLR(David): Bon c'est quooooiii?? viens le dire sur le Facebook si t'es un homme!). Voila, ça c'est fait.

hidden-sLe troisième, qui a cette place car c'est le gros budget du lot, c'est "Hidden". Dans le futur, un virus s'est répandu obligeant trois rescapés, un couple et leur fille, à vivre en ermites dans un bunker enterré. On attendra PATIEMMENT à peux près une heure avant qu'un quelconque monstre qui rode veuille bien montrer sa trogne pour que nous aussi on ait un peu peur. Un périscope de fortune tout moisi et un rat qui fait sa première apparition à l’écran seront les seuls divertissements. Attention je spoile: en fait de monstres tant attendus ce ne sera finalement qu'un twist plein d'imagination je dois le dire. Mais tenir en haleine le spectateur uniquement pour ça, je dis tout simplement non merci. Voila mon constat du cinéma de genre pour cette semaine bien triste et qui me fait relancer la question des productions actuelles versus les blockbusters oldschool qui ont permis à l'horreur de prendre tant de place, d'abord dans nos esprits mais aussi dans les mains de la voisine qui se retrouve broyée sous la pression d'un spectateur trop émotif aux jump-scare; bref y a t'il encore des horreurs dans ce monde de brutes ??

mikemanuelludocalireMike - Featuring: Manuel, Claire et Ludo.. Merci à vous les Grimmers et n'hésitez pas à venir parler avec nous de tout ça sur la page Facebook du site ou directement via les commentaires ici-même.

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier