Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

2Déc/150

Critique: Visions – Kevin Greutert – 2015

visionsSynopsis:
Après avoir survécu à un terrible accident de voiture, un couple décide de s'installer dans un vignoble afin de se ressourcer. Evy, enceinte, commence à avoir de bien étranges visions. Ces phénomènes paranormaux qui cachent un terrible secret (le scénariste est mauvais, c'est ça le secret.. Oups, je l'ai dit..), vont peu à peu la terrifier et faire de sa vie un véritable cauchemar..

davidL'avis de David:
Et hop, une petite malbouffe filmique de plus de la part de Blumhouse, société de production spécialisée en la matière.. ("Insidious","American Nightmare 1 & 2" pour les meilleurs, après il faut abuser d'eau pétillante pour digérer..). Et c'est Kevin Greutert qui s'y colle. Après la saucisse, la saussette et le gentillet "Jessabelle", il remet le couvert avec les fantômes et les trucs tout bizarres censés faire peur mais qui n'y arrivent pas toujours (les cons). D'ailleurs là on est plutôt dans le j'y arrive pas, enfin pas toujours, enfin je crois pas.. Car oui, c'est le gros souci de ce petit film du Samedi soir emballé par un yes-man qui fait du boulot propre mais sans étincelles: on ne sait pas vraiment quoi en penser.. Ça commence plutôt pas trop mal avec une mise en scène propre, des acteurs qui jouent assez juste (y a même Eva Longoria qui fait peur alors que c'est pas elle le fantôme) et quelques scénettes paranormales bien foutues qui arrivent presque à foutre les choquottes (la bande sonore n'y est sûrement pas étrangère); chouette me direz vous! Ben le souci c'est qu'après plus rien.. jusqu'au final et même si le film n'est pas très long (1h22) et bien il aurait mérité de perdre encore vingt bonnes minutes au compteur. Ou alors le Kevin il aurait pu les exploiter un peu mieux en nous balançant quelques apparitions en plus voir même quelques giclées de sang à la gueule.. Au lieu de ça, rien, néant, nada, peau de balle.. Le tout s'étire en longueur et en balivernes qui ne serviront à rien (des pans de scènes entiers semblent juste là pour faire joli) et on peine franchement à tenir les yeux ouverts avant un dénouement censé tout nous chambouler (mais que vous aurez vu venir à des kilomètres si vous êtes un tant soit peu entraîné).. A mi chemin entre "A l'intérieur", "A l'extérieur" et "Ahhh ça y est je sens que ça vient" (on parle du sommeil hein), le binz ne sait décidément pas ou poser ses fesses et finit portes grandes ouvertes, avec une mauvaise odeur dans le couloir (c'est imagé mais essayez d'oublier ce que vous venez de lire).. Au rayon du gore (Ah on n'y était pas?), pas grand chose non plus mais on s'y attendais un peu en même temps.. Un petit égorgement par ci, un coup de feu par là.. Ce n'est pas aujourd'hui qu'il va falloir sortir la blouse de protection anti-éclaboussures.. Ne soyons tout de même pas trop méchants: ça se laisse regarder mais ça aurait pu être tellement mieux.. Plutôt que de piller des idées dans tous les sens, Greutert aurait mieux fait de travailler son script, lui ajouter un peu de panache (comprenez du sang et des vilains esprits) et surtout d'arrêter de nous prendre pour des handicapés du bulbe. Au lieu de ça, on se bouffe une soupe à l'eau et à la mie de pain qui manque cruellement de piment.. En même temps, tant qu'on ne nous l'a pas SAWpoudré dans les yeux..

"Visions" est un mélange insipide de plus.. Pas vraiment mauvais mais pas vraiment bon non plus.. Ça fait pas vraiment peur mais un peu dès fois.. C'est pas vraiment original, non mais alors pas du tout là par contre (des pans entiers du "A l'intérieur" de Bustillo/Maury sont pillés), bref, on ne va pas tourner cent fois autour de la cerise pour en recracher le noyau: c'est pas top, ça se laissera voir mais pas plus.. Ou alors avec une bonne dose de drogue.. "Jessabelle" était plus inspiré (c'est dire).. Vous voilà prévenus..
2s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier