Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

5Jan/160

Critique: Sorority row – Stewart Hendler -2009

sororitySynopsis:
Jessica, Claire, Chugs, Cassidy, Ellie et Megan sont sœurs au sein de la communauté Tetha Pi. Au beau milieu d'une de leurs légendaires fêtes, l'une d'entre elles trouve la mort suite à une plaisanterie qui tourne mal. Plutôt que de se dénoncer et d'assumer la responsabilité de leurs actes, elles décident de cacher le corps dans un puits de mine. Mais quelqu'un semble connaitre leur horrible secret et les poursuit une à une...

davidL'avis de David:
Remake du fauché mais désormais culte "The house on sorority row" de Mark Rosman (sorti en 1983), ce "Sœurs de sang" chez nous n'inspirait pas vraiment la confiance, surtout après un "Bal de l'horreur" (remake lui aussi du "Prom Night" de Paul "Humongous" Lynch avec Jamie Lee Curtis et Leslie Nielsen) absolument catastrophique mais ayant éclaté les scores au Box-Office... Les recettes furent tellement bonnes que Saint-Pognon prôna la bonne parole et fit décider au studio dès le départ d'édulcorer le propos du film de Stewart Hendler jugeant inutile les effusions de sang et le gore si cher aux amateurs de Slashers. Mais c'était sans compter l’aplomb du réalisateur qui a réussit à défendre son bout de gras et à conserver un solide R-Rated (comprenez "visible à partir de 17 ans accompagné d'un adulte"); rien que pour ça, respect éternel mec! Et sinon il vaut quoi cet énième remake capteur de brouzoufs? Et bien c'est ma foi plutôt honnête. Des jeunes débiles joués par des acteurs en roue libre, un scénario qui tiendrait sur la ficelle du string de ma sœur (si j'en avais une), des maillots de bain et des torses imberbes à foison et surtout un paquet de mises à mort bien sanglantes exécutées pour la plupart au démonte-pneu; voilà le menu.. On serait devant un pur slasher à l'ancienne que ça ne m'étonnerait pas ma bonne dame, ou en tout cas l'illusion est parfaite. Et puis merde, y a la princesse Leia dedans et rien que pour ça le film mérite un coup d’œil (par contre le temps ne l'a pas épargnée et pas sûr que le petit bikini qui plaisait tant à Jabba lui aille toujours aussi bien..). Sinon y a aussi la fille de Bruce Willis dont je ne dirais pas de mal par peur des représailles mais juste "Yippie Kay Yay pauvre conne" (elle joue avec autant de classe qu'une pompe à vélo dans un frigo; merde je l'ai dit..). Au rayon du réjouissant, je vous ai déjà parlé des meurtres qui vont clairement vous filer les poils car faisant preuve d'une inventivité et surtout d'une violence plus qu'expéditive. Certains frôlent même le jouissif comme cette nymphomane invitée (fermement) à boire à la bouteille sur le divan de son psychiatre ou encore ce démonte-pneu logé peu cavalièrement dans la gorge d'une pauvre demoiselle en train de se doucher (façon "Punisher"); bref, la classe. A noter que le tueur fait une véritable fixette sur l'oral avec des instruments de torture presque toujours glissés délicatement dans la bouche des protagonistes (à mettre en corrélation avec les tueurs de "Black Christmas" ou encore de "See no Evil" qui eux se tapaient des barres avec les noeils). L'emballage reste correct, propret, sans génie mais parfaitement regardable dans de bonnes conditions sous couvert que l'on dispose du matériel adéquat (popcorn et binouze obligatoires). Sinon au rayon des anecdotes marrantes je doute que beaucoup remarquent le nom de l'université: "Rosman", en hommage au réalisateur de la première version, producteur exécutif ici.

En voilà donc un bon slasher bien bas du front comme on les aime! On se croirait devant une bonne entrecôte bien grasse et bien grillée; c'est pas bon mais qu'est-ce que c'est bon! Les fans d'hémoglobine seront ravis par des meurtres d'une rare violence et passeront à coup sûr un bon moment devant ce truc peu recommandable mais pourtant tellement rigolo. Totalement dispensable et tellement nécessaire...
3s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier