Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

18Avr/162

Critique: Star Wars le réveil de la force – J.J. Abrams – 2015

starwars7Synopsis:
30 ans après la destruction de la première étoile noire, Luke Skywalker disparaît des écrans radars. Des cendres de l'empire naît "Le premier Ordre", nouvel ennemi des résistants désormais commandés par Leia Organa. Un jeune pilote émérite, Poe Dameron, est envoyé en mission afin de récupérer une carte censée révéler la position de Luke. Il va croiser la route d'un Stormtrooper déserteur qui va l'aider dans sa quête..

davidL'avis de David:
Dans une galaxie très lointaine, très très lointaine, David, chevalier Jedis (quand je dis je dis..) de l'ordre des Grim va tenter une pirouette (cacahuète). Tous sabres laser dehors, je vais tenter de livrer mon avis tout en esquivant les coups.. Bah oui, parceque là je sais d'avance que je vais pas me faire que des amis mais tant pis, ce n'est que mon pauvre avis finalement. Grand fan de la première trilogie (que j'ai dû voir une bonne centaine de fois), fan un peu refroidi de la seconde (je crois que "La menace fantôme" a été une de mes plus grande déception cinématographique et le revoir aujourd'hui me pique carrément les yeux), j'attendais de pied ferme cette suite dirigée par J.J.Abrams, fraîchement sorti de l'univers de Star Trek. Et ben je dois avouer que je me suis littéralement éclaté devant ce spectacle me ramenant directement 30 ans en arrière, de la nostalgie plein les yeux. Alors oui, j'entends déjà les "mais c'est exactement la même histoire, on dirait un remake..". Pas totalement faux tant les similitudes sont grandes, mais putain que ça fait du bien. Abrams signe en plus une réalisation de haute volée, nous livre quelques moments de bravoure appuyés par des effets-spéciaux juste parfaits (comparés à ceux devenus risibles de l'épisode 1, véritable bouillie de cinématiques à lui tout seul) et comble du bonheur, fait revenir nos héros préférés sur le devant de la scène. Quel plaisir de revoir Han Solo, Leia, Chewbacca mais aussi R2D2 et C3PO, sans oublier Luke qui semble n'avoir pas trop mal vieilli. En tout cas pour moi, le souffle épique est là, mâtiné d'un humour bien moins gras et Jar Jarinesque (le petit robot boule est vraiment chou), le tout enrobé avec amour. Alors même si on sent une redondance dans le scénario, n'est-elle finalement pas volontaire de la part d'Abrams? Ne voulait-il pas démontrer que l'histoire est cyclique et par la même lancer une nouvelle boucle tout en la faisant communiquer avec l'ancienne? Rien n'est moins sûr mais cet aveu de confort alimente fortement la polémique et nous fait nous demander si une plus grande prise de risque n'aurait pas augmenté du même coup l'aura culte du film. 648x415_droide-bb8-rey-daisy-ridley-star-wars-7-reveil-forceAh si, gros point noir pour moi (si je peux m'exprimer ainsi), l'acteur choisi pour incarner Kylo Ren.. D'abord menaçant, impressionnant et forçant le respect avec son masque aux allures de mini Vador, le soufflé retombe lourdement quand celui-ci décide de l'enlever.. Pire tronche de cake semblait impossible et on ne peut s'empêcher de lâcher un fou-rire (d'autant qu'en y regardant de plus près, il a la gueule tellement allongée que s'il devait remettre le masque celui-ci ne lui couvrirait que le front.. je vous laisse imaginer..), ce qui n'est, vous en conviendrez, pas vraiment le genre de réaction qu'il devrait nous inspirer. Oui je sais, le mec n'est finalement qu'un ado pré-pubère complètement paumé qui n'a pas choisi la bonne voie, mais tout de même.. Un acteur un peu plus mûr l'aurait sûrement crédibilisé un peu. (mention spéciale tout de même à son monologue devant le casque du défunt seigneur Vador, vraiment sympa). Mais bon, pour revenir sur du positif, ça a beau n'être qu'une variation sur le thème de départ, c'est en tout cas fait avec un soupçon de sens de l'image (c'est souvent juste magnifique) et une bonne dose de finesse (tout le contraire des trois précédents à l'exception de "La revanche des Sith"). Les effets spéciaux aussi bien numériques qu'animatroniques (de grosses bébêtes à l'ancienne) sont sublimes et autant les combats au sabre laser que les batailles aériennes à fleur d'Etoile noire claquent littéralement leur mère. Un doux rêve de gosse qui se concrétise et nous permet de nous évader un peu plus de deux heures en oubliant tout le reste, voyageant dans cet univers nouveau et en même temps si familier. Joli tour de magie malgré quelques défauts...

"Star Wars le réveil de la force" alias Numéro 7 est une déclaration d'amour à tout un pan générationnel en exauçant leur vœu de retrouver les héros qui ont bercé leur adolescence. Alors oui, le tableau n'est pas parfait, la plus grosse faute étant cette non prise de risque évidente qui conduit à une ressemblance un peu trop marquée du petit nouveau; mais bon, ne boudons pas notre plaisir et apprécions le démarrage de cette nouvelle épopée à sa juste valeur et sans arrière-pensées. Que la force soit avec vous Grimmers!
4s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier