Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

19Oct/160

Critique: All trough the house – Todd Nunes – 2015

allthroughSynopsis:
Durant les fêtes de fin d'année, un monstrueux tueur déguisé en Père Noël sème la terreur en ville. Armé d'un sécateur immense, notre Santa-Claus improvisé coupe et découpe du teenager avec une barbarie sans nom (y a pas trop de scénario donc je brode, désolé). Mais quel lourd secret (lourd c'est pas sûr) cache-t'il dans sa hotte?...

davidL'avis de David:
Ho Ho Ho, bonjour les petits n'enfants! Qui veux un zouli kado tout chaud? Ah non merde ça c'est l'escargot.. Aïe, putain de cisaille trop longue, je viens de me la rentrer dans le fi.. Ah vous êtes là? Excusez moi chers lecteurs, j'essayais juste de m’entraîner avant Noël. Ben ouais, après avoir vu ce "All trough the house", Santa-Claus est mon idole. Jamais pareille gaudriole (vous notez la rime ou pas?) ne m'avait autant fait frémir les roubignoles (et là?). Bref, je me suis bien marré, même si en fait j'aurais pas dû (ça ne semblait pas être le but du film en fait). Parce qu’autant être honnête, on est plus proche du téléfilm voir carrément du Z que de l'étalon en matière de Slasher. On se doute bien que le budget n'a même pas dû atteindre le coût en M&M's du dernier Disney mais tout de même. On va être méchant tout de suite et parler des acteurs, enfin, des gens qui sont dedans et qui essaient de dire des trucs. Faisant très certainement parti des proches du réalisateur on sent bien qu'ils sont là soit pour filer un coup de main, soit pour essayer de se faire connaitre.. Un peu comme un déménagement quoi. Oncle Lucien t'appelle, ça te fait grave chier d'être là, mais tu fais tout pour pas le montrer et pour faire le beau devant tout le monde. Mention spéciale à l'actrice principale qui doit désormais être aveugle tant une lampe lui est braquée sur la gueule à chacune de ses apparitions (sans déconner, coupez la lampe sur la caméra bordel!); c'est flagrant, ça détonne et ça fait beaucoup rire. L'histoire elle aussi nous réserve un vide intersidéral de haute volée, à moitié pompée sur "Sleepaway Camp" (la fille et le garçon, ou l'inverse, bref une histoire de kiki), "The Burning" (pour la cisaille) et sur à peu près tout ce qui est sorti sur le thème de Noël (épisodes de la quatrième dimension compris). C'est mauvais, très mauvais, et il va falloir lutter pour espérer en voir le bout (enfin pour celui du Père Noël ça va pas être possible de le voir). Et si j'arrêtais là tout de suite et que je mettais un gros zéro tout pointé à cet espèce de machin sorti de nulle part qui essaye de nous faire passer des couleuvres pour des enclumes? Un crâne pas droit...Ben non, ce serait quand même dommage de ne pas parler du seul intérêt suscité par ce naveton, les meurtres. Ah ben là, Papa tout rouge est généreux avec sa couleur et nous aligne les morts à une vitesse supersonique (le body-count final est impressionnant) puisqu'on dénote dès les 6 premières minutes au moins 4 morts.. Aucun CGI à l'horizon, et heureusement, même si on voit parfois clairement certaines poches de latex ou certains trucages un peu trop ambitieux (la cisaille plantée dans la tronche d'une bécasse dont on voit le bout collé sur sa tête qui n'est même pas aligné, voir la photo pas loin normalement..); pas une cata mais pas la Bérézina non plus (même si y a des kikis coupés, fallait oser). C'est pas ça qui va sauver l'entreprise du naufrage mais ça lui permet au moins d'éviter le gros nul tout rond qui constitue la tête d'un certain Toto que de funestes souvenirs je n'ai jamais rencontré (mais à l'école on n'arrêtait pas de me parler de lui). Autre élément réussi du film... le générique de début.. De beaux caractères, une musique chouette, un déroulé fluide dans les courbes, couleur rouge sang qui vous donne l'espoir d'un grand spectacle à venir; et comme on dit, l'espoir fait vivre, lui...

Nouveau Slasher sur le thème de Noël, ce "All through the house" a tout de la vérole qu'on choppe durant les hivers bien froids et qui nous cloue sur un trône dont on se serait bien passé. Mal joué (très mal même), mal foutu, mal éclairé, il n'a d'intérêt que pour ces très nombreuses scènes de carnage là aussi aux effets spéciaux bien inégaux. On sent que ça aurait pu être bien, mais ce sera pas cette fois.. Préférez lui le culte "Silent Night,Deadly Night" (à retrouver dans notre petite rétrospective ici) ou le plus récent "Silent Night", bien gore aussi mais qui a le mérite de tenir la route..
1s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier