Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

26Oct/160

Critique: Human centipede 3 (Final sequence) – Tom Six – 2015

humancentipede3Synopsis:
Bill Boss et Dwight, son bras droit, dirigent une prison qui part en couilles (je m'adapte au ton et encore je suis soft). Aucun respect de la part des prisonniers, un coût d'exploitation en constante augmentation et un gouverneur d'Etat qui semble l'avoir placée dans son collimateur. Mais Boss a peut-être trouvé une solution, ou plutôt Dwight, qui lui souffle à l'oreille de peur de perdre sa place...

davidL'avis de David:
Rahlalala, les "Human Centipede" c'est toute une histoire pour moi. La découverte du premier a été un vrai choc, tant sur le plan visuel que viscéral et "Human Centipede 2" finira d'enfoncer le clou (et bien profond). Un truc aussi crado, glauque, violent et sans aucune bienséance ne pouvait pas être aussi bien filmé, aussi bien joué et mettre une balle dans le pied à tout un pan de cinéma de genre qui se cherchait depuis quelques années, bien souvent d'ailleurs sans même trouver la porte des latrines (ou trop tard). Bref, la série de Tom Six était un vrai petit plaisir coupable pour moi, comme un gros morceau d'andouille de Guéméné bien gras (et encore vous avez pas l'odeur) et j'attendais ce chapitre final avec une grande impatience. Comment pouvait-il aller plus loin? Et c'est là que Tom se prend les pieds dans le tapis (oui, les Six, c'est un centipède le mec, un vrai). En choisissant la gaudriole grivoise et outrancière, il désamorce tout ce qui avait été mis en place dans les deux précédents opus et s'enfonce peu à peu dans un gras tout aussi dégueulasse mais beaucoup moins agréable à regarder. Alors oui, c'est trash, mais plus axé cul qu'autre chose et la participation de la pauvre Bree Olson (actrice porno de son état) en secrétaire brimée fait peine à voir. Mais ce n'est pas le pire. Le pire resteront les prestations de Laurence R.Harvey (impérial dans le 2) et de Dieter Laser (le génial savant fou du premier) qui semblent ne plus être que l'ombre d'eux mêmes. Harvey fait pitié (mais c'est pas vraiment dans le bon sens) et Laser en fait des caisses à savon en criant, gesticulant et proférant des obscénités à peu près toutes les 3 secondes. A défaut d'être marrant, il en devient fatiguant et on s'imaginerait presque à lui brancher la bouche sur le fondement (même si on est en droit de se demander si ce n'est pas déjà fait). On aura donc compris que le ton de la comédie était une erreur et qu'il n'allait pas falloir compter la-dessus pour passer un bon moment. Mais et le gore alors, il est mort? Ben pratiquement oui.. Mis à part une scène vraiment dure de castration en gros plan (qui pour le coup prends son temps et fait vraiment très très mal) et un petit cassage de bras, tout le reste sera plus centipede3suggéré qu'autre chose et décevra de toute façon fortement tous les charognards avides de bidoche qui espéraient trouver leur bonheur. Et ne comptez pas sur le fameux "Centipede" de 500 participants pour relever le plat; vous ne verrez pas grand chose, sans compter qu'il ne débarque que dans les toutes dernières minutes du film. Par contre, sous la ceinture alors là y a du monde. On est parfois à la limite du X; gâterie avec obligation d'ingurgiter la semence du grand patron, viols (Harvey en bien mauvaise posture à la fin), gestes déplacés (la secrétaire va au patron comme un gant, vous comprendrez si vous visionnez le film) et surtout vocabulaire fleuri à outrance, rien ne nous sera épargné et on se demandera bien souvent si on ne s'est pas un peu trompé de film. Mais il était peut-être là le coup de génie de Tom Six? Nous piéger via un contre-pieds total et bousculer nos attentes. Pour moi c'est raté mais je ne suis sûrement pas équipé. Reste une réalisation propre, sans génie, et deux trois moments rigolos pour sauver l'équipage du naufrage complet mais cela reste bien peu, vous en conviendrez... Une chose est sûre en tout cas, il était temps que ça s'arrête..

"Human Centipede 3 : Final sequence" est une amère déception qui plante un couteau dans le dos à une tripotée de fans qui attendaient, fébriles, la clôture (promise épique) de cette saga. Irrévérencieux, con comme ses pieds et vulgos jusqu'au bout des ongles, cet épisode final ne restera pas dans les annales (ce qui est franchement un comble). L'épisode de trop sans doute... A oublier très vite.
1s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier