Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

2Oct/17Off

Critique: Jessie (Gerald’s Game) – Mike Flanagan – 2017

Synopsis:
Jessie et son mari Gerald partent passer un week-end en amoureux, seuls, dans leur maison secondaire. Ils espèrent ainsi retrouver leur fougue perdue, notamment lors de leurs ébats sexuels. Gerald, en panne de désir depuis quelques temps, menotte sa femme au lit et, prenant un peu trop son rôle au sérieux, dérape méchamment au goût de Jessie qui lui demande d'arrêter. Celui-ci s’exécute, mais fait une crise cardiaque...

L'avis de David:
Attendue depuis longtemps par un grand nombre de fans, cette adaptation du "Jessie" de Stephen King avait de quoi faire peur. Imaginez un peu: un huit clos autour d'un plumard ça aurait pu très vite nous inciter à un gros dodo plus ou moins réparateur. Mais que nenni que nenni! Le jeune Flanagan nous ressort son cocktail détonnant, mélange de peur et d'angoisse, le tout saupoudré d'une bonne dose d'intelligence et de roublardise. Quand on s'ennuie, n'importe quoi paraît mieux (Doug Coughlin) mais dans le cas présent, cette loi ne s'applique pas et c'est tant mieux! Amateurs de spectaculaire, d'hémoglobine (quoique) et de monstres numériques affamés, passez votre chemin. Rien de tout cela ici, juste une femme seule face à ses démons qui va devoir se combattre elle-même afin de devenir plus forte et se libérer de ses chaines, au sens propre comme au sens figuré. Exit donc l'action débridée, place à la tension et à la psychose qui font au moins aussi bien le boulot quand elles sont bien maîtrisées (si on est un tant soit peu disposé à les subir). Et la maîtrise on peut dire que Mike Flanagan l'a. Adeptes depuis "Ouija les origines","Hush" ou encore "Ne t'endors pas" (deux autres productions Netflix), nous attendions avec impatience sa nouvelle réalisation (et encore plus sa version de "La maison du diable"); encore une fois nous ne sommes pas déçus. Le mec réussi quand même à se dépatouiller d'une histoire sacrément casse gueule tout en réussissant tour à tour à nous faire peur (les apparitions du faucheur valent le détour), nous inquiéter, nous dégoûter, pour finir avec un épilogue qui m'a laissé totalement sur le cul. Les personnages (joués admirablement par Carla Gugino, Bruce Greenwood ou encore Kate Siegel) sont ciselés, travaillés, et chaque aller-retour dans le passé de Jessie nous laisse un goût amer dont il est difficile de se débarrasser. Au travers de ses pensées (et de leur cristallisation via des doppelgängers tantôt sombres tantôt bienveillants), nous assistons à une véritable montagne russe de ses émotions qui vont jouer avec nos nerfs et renforcer sa hargne et son envie de s'en sortir. Au rayon des micro-problèmes, on citera une narration parfois un peu trop lente dans le milieu (mais c'était nécessaire je pense) et quelques facilités qui auraient pu être évitées (Bruce Greenwood en Gerald est bien trop séduisant pour ressembler au personnage du livre), mais franchement tout le reste frise la perfection. Mis en images avec brio, souligné par une musique mélancolique du plus bel effet, le film accumule aussi quelques passages gores bien gratinés (la séquence de la main prend littéralement aux tripes comme jamais; je n'en dis pas plus et vous laisse apprécier). Flanagan transforme donc une nouvelle fois l'essai et nous livre son film le plus riche, exigeant, s'appuyant sur un roman du King qui méritait d'être traité avec autant d'honneurs. C'est désormais chose faite; merci Mr Flanagan et revenez quand vous voulez...

Encore une réussite à mettre au palmarès de ce réalisateur qui a décidément tout compris au film. Une adaptation juste parfaite mélangeant les ingrédients d'une bonne frousse avec un brio qui force le respect. Oui d'accord il y a quelques longueurs, mais je ne lui en tiendrait pas rigueur et doit avouer avoir adoré cette indécente proposition. Je dois me faire vieux sûrement.. Merde où sont ces foutus pilules bleues?...

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier