Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

4Déc/17Off

Critique: The Babysitter – McG – 2017

Synopsis:
Cole est un jeune garçon renfermé et souvent victimisé par les autres. Il n'y a guère que Bee, sa baby-sitter, qui arrive à le faire sortir de sa coquille tout en le protégeant d'éventuelles agressions extérieures. Lors d'un week-end avec celle-ci et profitant de l'absence de ses parents, il va entreprendre d'en savoir un peu plus sur sa confidente garde du corps. Ce qu'il va découvrir va définitivement le sortir de sa zone de confort...

L'avis de David:
Ce qu'il y a de bien avec Netflix, c'est qu'on peut traîner au milieu de quantité de bouzins dont on se fout éperdument et comme ça en un claquement de doigts, en choisir un pour finir sa soirée.. Le regarder d'un œil distrait, en faisant poliment autre chose, histoire de passer le temps. C'est exactement ce que j'avais prévu de faire avec ce "Babysitter" d'un certain McG, coupable d'un "Terminator Renaissance" que j'avais plutôt apprécié à l'époque, et qui s'essaye ici au slasher branché décidemment bien à la mode en ce moment. Et bien figurez vous que c'est l'exact opposé que j'ai découvert au bout de ma télécommande ce soir là. Quelle surprise! Et surtout quelle bonne surprise! 45 minutes d'un pseudo "American Pie" piétinant allègrement un grand nombre d’œuvres diverses et {a}variées ("Stranger Things" prends cher l'espace d'une scène) et tout le reste au format "Maman j'ai raté l'avion" version trash; drôle, bourré de clins d’œil faits à tout un pan de l'horreur cinématographique (ahhhhh la musique de Vendredi 13 fredonnée par un des protagonistes lors d'une poursuite), filmé au petits oignons et solidement interprété (pour une fois même le gamin et la blonde du titre arrivent à être sympathiques), on atteint même l'orgasme cinématographique lors de la seconde moitié du film qui déclenche un véritable raz de marrée de gore frontal et sans concession.Sans déconner, le truc prend carrément une direction sanglante qu'on n'avait absolument pas vu venir et le plus classe c'est qu'il arrive à conserver son humour même pendant de laaaarges effusions de sang. Gorge tranchée avec geysers de sang, tête explosée au fusil à pompe (avec morceaux de cervelle projetés sur un des comédiens), œil crevé, cassage de nuque avec os apparent, j'en passe et des meilleures et cerise sur la bouteille d'eau, tout est réalisé en direct, à l'ancienne, sans avoir recours à des CGI bien dégueulasses (mais pas pour les mêmes raisons). Au rayon des reproches on peut évidemment se retrancher derrière le fait qu'on soit devant un cinéma décérébré, sexy voir sexiste (la galoche entre nana c'était pas obligé), pas original pour un sou et nous balançant méthodiquement des culs/nichons et grossièretés à peu près toutes les 3 minutes. Et bien tant pis, on s'en fout et on se rallie à ce je m'en foutisme ambiant qui de toute façon nous a fait prendre un pied d'enfer. En même temps, le mec a tout compris: quand on est venu chercher à peu près rien et qu'on ramasse un ovni gavé de tout ce qu'on aime ici à Grim, la vie est forcément belle! 

Con, sexy, méchant, méchamment drôle, sanglant jusqu'à l'os, tout est réuni pour passer un excellent moment devant ce film sorti de nulle part et qui aurait eu sacrément tort d'y rester. Que ça fait du bien de poser son cerveau, d'oublier un peu les codes habituels et de se prendre une bouffée d'air pestilentielle en pleine tronche. Mr McG, merci pour ce moment, vraiment!

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier