Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

Rewind de la semaine – Ep33: Juste au dessus…

rewind

Lu à toutes et tous. Ayant essuyé pertes de conscience et perles de sueurs, je vous reviens en version 2.0 rapport à une semaine chaumée plus quelques jours de RTT grattés au passage, résidus d'instinct primal de grèves. Bref, une carte postale d'un séjour dans un univers d'oubli de passager (et ce coup ci c’était bel et bien moi qui endossait ce rôle, je ne tenais pas le manche, curieux... ça change...). Je me délecte d’être de retour pour mon caprice hebdomadaire, vous raconter ma vie, en long, en large, et de travers... Ce dernier point crucial m'importe et m'emporte aussi par la même occaz'. Il y a de cela quelques semaines, je vous parlais innocemment de "vous extraire à la gravité" (cf RW31); je supputais (il est costaud celui la hein?) déjà "LE FILM" que depuis, tout le monde ou presque a été voir : "Gravity" et ainsi, faire offrande de quelques deniers au studios Warner (qui eux, vont pouvoir s'en payer un de putain de beau voyage !). Parlant en permanence de soleil, je m'arme donc de lunettes dans une salle obscure ! Enfin bref, comme la vie, j'en ai un comme tout le monde (d'avis) et fort de ma large expérience cinématographique... garantie zéro spoiler (bien que ça me démangeait de faire le coup à la sortie du ciné de baver la fin à la prochaine file d'attente). Je l'ai apprécié comme il se doit : un super film de démonstration d'effets 3D, voilà. Quoi ? C'est un peu court ? Bah, tout le monde ronchonne la dessus 1h30... Enfin, moi j'avais pas pris ma montre. Pendant ce temps (galactique j'entends, soi-disant sans bruit), j'ai slalomé entre débris d'astéroïdes et  métaphores, que j'ai évidement évitées puisque j'en suis ressorti indemne. Après je pourrais vous dire qu'il recèle d'entrée un coté manuel, style "bricolage dans l'espace" (aucun rapport avec "Les cochons dans l'espace" du Muppet Show, lui n’étant pas 3D). Deux acteurs qui actent dans le zen (rien à voir avec du verlan) s’accommodant très bien du vide sidéral. Et aussi un côté survival qui me rappelle qu'il faut vivre... heu, qu'il faut vite... que je redescende sur terre; "Allo, la Warner ? Ici Mike, Z'avez bien reçu mes sous ?". Tout ça pour dire que l'on insinue souvent à tord que je suis une mauvaise langue alors je vous le susurre... je rigole ! Et pour éviter les foudres (des coups qui viennent encore de la haut) je dirais que "Gravity" est... pas mal...

Côté Movies,Films,Critiques:
rw33
Comme 99,9% des personnes interrogées, ils font tous confiance à "Gravity". La critique de David n'y déroge pas (mis a part les 0,1% qui dérange). Usant ainsi le temps d'un espace, des mots tels que "chef d’œuvre" ou "onirisme", bref il à l'air sidéré. Loïc quand a lui nous livre son impression sur un film que je ne connaissais pas : "3096", et que je vais m'empresser de voir. Pas pour le coté malsain mais pour essayer de comprendre la résistance mentale et l’acharnement de vouloir rester en vie pour une fillette mise en captivité sur huit années.

Côté Site et Facebook:
563361_428823730525632_414187934_nFreddy saccage tout sur son passage, on ne compte plus les cadavres qu'il sème sur sa route !Même les teams s'entrechoquent, une vraie "live boucherie" sur Facebook; prévoyez tabliers et bottes en plastique avant de nous rejoindre, ça tache! Une pensée a notre JD national en version courte, ou Jonathan Degrelle en version longue et sa shortcom "Devil'Slayer" diff' sur NoLife et YouTube. Sinon, le RW ainsi que le titre est une sorte d'amalgame de cette jolie phrase "Faire du ciel le plus bel endroit de la terre" copyright Air France qui fêtait ses 80 ans en octobre, donc A 320 ou...See you next week..Mike

Rewind de la semaine – Ep32: Lumières dans la nuit…

rewind

Lu à toutes et tous. Arpentant les couloirs les uns après les autres tels des élites de FPS, l’air de rien (du tout d’ailleurs), baigné dans l’obscurité avec comme seule luciole dans notre poche une lampe (à inverser soi-même à la maison).  Nous commençons à ressentir l’humidité des lieux, elle devient palpable, rien de comparable à l’effluve d’une fontaine mais quand même, on ressent qu’il y a eu "envie de faire bien" (sans "dû"). Nous humons ce délice d’offrandes qui s’immisce au plus profond de nos narines (y a rien la). La vie en rayures noires et blanches certes, un souvenir de cette semaine que certains s’évertuent à rendre petite (rapport au week-end, pas à la vertu! pff). Soudain, un bruit strident capture toute notre attention; les sens sont tous en éveil, d’ailleurs certains jaillissent même au garde à vous. Travail de tous les instants qu’inspecter les recoins du paranormal sous toutes ses formes, entre entité solide, liquide (mais pas trop près, on a tendance à s’hydrater avec), gazeuse et touti-quanti. De celles qui se collent au plafond, ou certaines descentes à la cave, nous avons tout observé. Les tests ne sont pas en reste, le goût y est pour beaucoup, je laisse l’abîme juste pour la rime (et non, je lèche la... qui ne rime plus du tout). Non, nous ne sommes pas des anciens agents reconvertis du FBI. Non, nous ne sommes pas des tenancier de Sex-shop à la retraite. Nous ce qu’on veut et ce qu'on aime, c’est de la bonne apparition qui fout la frousse, c’est pour ça qu’on est viendu : "'we want Adrénaliiine !".... "Aciiid" (oups ! Sorry, c’est sorti tout seul). Mais pas de l’apparition à la micro seconde genre *** **** (tout ça pour pas écrire "The Pact!"), ou du style mouvement de caméra "je suis là" et après un aller/retour : "ou est ce que je suis maintenant ?". NON, nous ne mangeons certainement pas de ce pain la ! On vous certifie que l’on a "vu" des "choses" ! Et "ouais" ! Les instruments le prouvent : ils sont tombés en panne ! Et que dire de la caméra thermique; en voilà une belle invention d’un verdâtre nauséeux. On voit tout et rien à la fois, le reste est à l’appréciation cognitive. Nous sommes intransigeants sur les "contacts" avec l’au-delà, extrêmement nombreux... Nous n’hésitons pas a affirmer que nous nous faisons "toucher" assez souvent. Je ne m’étalerais pas sur le sujet car il est vaste et sans fond (ni fondement d’ailleurs). J’ai eu vent d’une certaine animosité à mon égard dernièrement : "C’est pour ça que je dit ouvertement à ce Mike qui pouffe de rire à la moindre occasion de nous écorner le statut de "chercheur" : "Nous t’enquiquinons bien profond... pas beau, ouuuhhh le vilain... Tu vas voir ou je vais te la foutre la caméra thermique tiens !..." Je n’ai qu’une chose à rétorquer : des promesses...toujours pareil avec les paranormaux...

Côté Movies,Films,Critiques:
urban
Pas trop embêté de ce côté là cette semaine. Une critique (zut, faut que je m’y remette ! Bordel à cul !). "Urban Legend 3" Note : 2/5; bon on s’en fout un peu de cette merde, mais arrêtons nous quelques instants pour observer l’agilité qu’a David à nous impacter ses coups de maîtres... Il se faufile tranquillement avec un petit : "Je vous passe les trucages, grossiers pour la plupart (vive les CGI pourris), même si certaines séquences arrivent tout de même à fonctionner (on peut parler de magie à ce niveau...)"; un petit crochet arrive mais il esquive avec : "Sous l'emprise de l'alcool ou en période de famine cinématographique, ça peut peut-être passer; tout n'est pas complètement pourri, n’exagérons rien (bon ok, un peu quand même..)". Et la, il met son adversaire dans les cordes : "Les acteurs sont presque tous nuls et semblent affolés comme si c'était Daffy Duck qui les poursuivaient, le regard en coin (coin), les rebondissements dignes d'un ressort qu'on aurait redressé (et en l'état ça devient dur de rebondir..) et le fantôme ressemble comme je le disais à celui de "The Ring" de Nakata, à la différence qu'il a du y prendre cher, sur le ring.." tiens ! Bah justement, j’en parlais ! K.O.

Côté Site et Facebook:
563361_428823730525632_414187934_nTHE 200EME CRITIQUE !!! La GrimBase est prête à exploser.. Pour le coup je ne te redemande pas un dessin David, hein ? Non, je ne te le demande pas ! Mais non ! j’ai rien dit en plus. Sur le Facebook, hécatombe orchestrée par Misteeeeerrrrr Freeeeddyyy Kruuueeeger, (oui, j’ai déjà commenté des combats de boxe... dans ma chambre, oui). Le croque-mitaine a fait la tête au carré à Leatherface, Michael Myers, et a completement saccagé la petite poupée Chucky; le pauvre, il est tellement véner qu’il vous fait à tous un doigt! Vous l’avez bien chercher... Moi je vous fait à tous un signe de la main accompagné d’un... See you next week... Mike.

Rewind de la semaine – Ep31: S’envoyer en l’air…

rewind

Lu à toutes et tous, Il n’y a pas que les décollages de toutes sortes qui importent. Plus exactement, vous avez envie de vous extraire à la gravité ? Les panneaux indicateurs et flèches de déviations ne sont qu’en tête. Naviguer à vue, pas aux étoiles, en respirant et vous enivrant de cruels parfums doux et lointains, à peine accessible par la pensée. Je vous ai déjà fait voyager au travers des nuages, en mer, dans l’espace, mais jamais sur terre... Sauf avec mes rêves de chaises longues, un pas a été franchi (il faut que je pense à les ranger quand même, elles vont pas apprécier le froid). Saloperie de saison qui s’enchaîne, encore un truc perpétuel tiens ! (bientôt un Jack Coldkitt là-dessus). Donc, sur terre, c’est parti, je prend ma voix grave et me transforme en GPS, « à 500 mètres restez sur la gauche puis tout droit direction "Promenade des Anglais" (zut, le mien est rouillé; l’anglais pas le gps!). Comme je l’ai déjà dit, la mer j’en ai déjà suffisamment parlé, aaaatttt-entioonn aux flashs quand même c’est limité a 50 (bah oui ! c’est ça d’être sur terre!). A 100 mètres tournez à gauche puis à droite "Avenue de la Californie"... Ah bah je suis amer, elle n’est plus là (…) … A gauche direction "Voie Pierre Matis". » Bref trois axes qui mènent au principal. A partir de là , il faut grimper, la mécanique se doit d’être bien huilée, pas de pistons encrassé ou de courroie qui lâche. La voiture se cabre, le moteur se met à rugir, un vrai plaisir à entendre. La route n’est pas droite contrairement à l’idée reçue mais sinueuse, parfois étroite et les virages nombreux; bref, il faut se les enfiler. De plus, elle est longue, mais le but à atteindre est le summum (ou le sommet)... Je vous entend d’ici dire "plus c’est long plus c’est bon, arf.. arf.. !" Incroyable, on ne s’entend plus réfléchir dans cette voiture avec tout ce vacarme ; Vous êtes incontrôlables ! J’ai bien fait de le sus-nommé "s’envoyer en l’air" ce RW ci (issu d’un premier jet), et surtout de m’être abstenu de parler d’escalade... Bande de... passagers.

Côté Movies,Films,Critiques:
rew31
Héhé, personnellement j’ai un problème avec les "Insidious" que ce soit le 1 ou le 2, on m’en a tellement parlé qu’il ne m'est plus possible, ni de le voir, ni de l’apprécier mais par contre David lui, nous l’explique très bien au travers d’une phrase clé et pleine de sens : "James Wan a réalisé ‘sa’ daube" avec la note de 1/5, c’est tout vu. Ensuite, un dossier rétrospective comme seul David sait les faire : "Halloween" rien que ça. Et en conclusion, le bon vieil "Humongous"; vous en apprendrez d’ailleurs autant sur le film que sur les origines de Grim... Bref deux en un... comme le...

Côté Site et Facebook:
563361_428823730525632_414187934_nPlus qu’une critique et on en sera a 200 films critiqués, bastonnés, défoncés, écorchés ou adulés, enfin, que du bonheur. Le GrimFilm a été remis en route (un problème de connexion) mais sans conviction. Et aujourd’hui grand lancement sur Facebook du jeu du "Tueur Préféré": premier round, Freddy se la donne avec Leatherface. Un beau combat en perspective, ça va saigner ou ça va huiler... See you next week... Mike.