Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

Etat des lieux: Constat d’une semaine affligeante par Mike..

gallowsLu a toutes et tous. J'entends des bougons ça et là nous débiter la même rengaine sur le fait que le cinéma de genre a perdu de sa superbe et blablabla... Habituellement je retrouve toujours une carotte dans mon champ de navets pour prouver que c'est faux. Mais cette semaine, un lapin a du passer par là car je ne me retrouve qu'avec les navets et un paquet de crottes ! La théorie de la probabilité se retourne contre moi, sur trois films aucun de bon. Habituellement, il suffit d'un "Lake Placid" pour nous redonner de l'inspiration et écrire une critique bidonnante mais là, j'ai beau chercher des vannes à citer ou à écrire, rien n'y fait. Lors des discussions sur notre Facebook, Manuel nous a dit "Aujourd'hui les films d'horreur ne font plus peur et sont bourrés d'humour ce qui les rends pénibles à regarder tout en détruisant le suspense." L'humour comble l'overdose de gore que le film aurait dû déverser... Faute de budget on se retrouve avec du tout CGI, qui plus est mal fait la plupart du temps (heureusement du bon CGI y'en a encore, "Inbred" d'Alex Chandon par exemple). La peur, elle, avec des scénarios faiblards et des effets de surprise basés uniquement sur le rendement en Watts de votre subwoofer dernier cri, est bien difficile à obtenir. Ou alors se faire peur tout seul, ce qui n'est pas facile, car il faut y croire.. Claire en a fait la douloureuse expérience avec "Unfriended" : "je regrette ardemment d'avoir perdu 1h20 de ma petite existence devant cette m... ". Meme Ludovic  risque sa vie (son œil surtout) dans le but désespéré de trouver un bon film d'horreur... Bon, il a trouvé "Citadel".. Mais je ne dirais rien là-dessus, c'est une trop vielle blessure enfouie dans les abysses de ma conscience.

gallows1Bref ce sera mon point de départ pour "The Gallows", qui a été mis dans la catégorie Found-Footage (FF pour les pros --NDLR(David): ou Fast-Forward..), parce qu'il fallait bien le mettre quelque part (NDLR(David): j'aurais bien une suggestion..).Synopsis : le cours de théâtre d'une école rejoue une pièce d'il y a 20 ans qui s’était terminée en drame.Le gars qui jouait le rôle du pendu se retrouve réellement pendu (si vous adoptez ma façon de penser ce n'est absolument pas un drame mais une super introduction!). Voilà, on a fait le tour du film. Vous en voulez encore? Le fantôme de l'acteur hante le théâtre et va les tuer un par un avec des apparitions et autre trucs surnaturels à deux balles, le tout filmé (à la barbare, j'ai jamais eu envie de gerber sur un voilier mais là c’était limite) par la caméra d'un des gars (FF quand tu nous tiens! NDLR(David): Fast and Furious?!..). 1H20 de rien, pas un effet, pas un scénario, rien en soute ni en cabine, on voyage léger. Je ne peux pas vous en dire plus, y a rien à en dire, c'est complètement bidon.

the_canal_2Passons au second: "The Canal". Un couple investit une maison dans laquelle une famille se serait fait massacrer en 1920. Donc : esprit es-tu la ? (NDRL(David): Non chuis en haut y'a Balsen..) Le tout axé sur l'histoire de la tromperie extra-conjugale de Madame et sur la découverte de son corps refroidi de ses hardeur...et du reste d'ailleurs. Le mélange des deux va monter à la tête de Monsieur qui dans ce tourbillon ne discerne plus le vrai du faux et va prendre son propre fils en otage croyant lui apporter protection. Le petit bout d'choux d'acteur hyper trognon est trimbalé dans tous les sens tout le long du film et même la nounou va se retrouver traumatisée par la psychose et les visions d'entités du mari endeuillé (psychose qui n'en est pas une, mais je ne vous ai rien dit). Comme l'autre péloche, apparitions etc... Par contre pour ceux qui sont vraiment téméraires, vers 5/10 minutes avant la fin il y a une scène dégueulasse à gerber, je vous aurais prévenu, âmes sensibles s'abstenir (NDLR(David): Bon c'est quooooiii?? viens le dire sur le Facebook si t'es un homme!). Voila, ça c'est fait.

hidden-sLe troisième, qui a cette place car c'est le gros budget du lot, c'est "Hidden". Dans le futur, un virus s'est répandu obligeant trois rescapés, un couple et leur fille, à vivre en ermites dans un bunker enterré. On attendra PATIEMMENT à peux près une heure avant qu'un quelconque monstre qui rode veuille bien montrer sa trogne pour que nous aussi on ait un peu peur. Un périscope de fortune tout moisi et un rat qui fait sa première apparition à l’écran seront les seuls divertissements. Attention je spoile: en fait de monstres tant attendus ce ne sera finalement qu'un twist plein d'imagination je dois le dire. Mais tenir en haleine le spectateur uniquement pour ça, je dis tout simplement non merci. Voila mon constat du cinéma de genre pour cette semaine bien triste et qui me fait relancer la question des productions actuelles versus les blockbusters oldschool qui ont permis à l'horreur de prendre tant de place, d'abord dans nos esprits mais aussi dans les mains de la voisine qui se retrouve broyée sous la pression d'un spectateur trop émotif aux jump-scare; bref y a t'il encore des horreurs dans ce monde de brutes ??

mikemanuelludocalireMike - Featuring: Manuel, Claire et Ludo.. Merci à vous les Grimmers et n'hésitez pas à venir parler avec nous de tout ça sur la page Facebook du site ou directement via les commentaires ici-même.

Télex: Les 13 pires éclaboussures du Vendredi (13 justement..)…

jason-voorhees-friday-the-13th

Joyeux Vendredi 13 à tous!

Y a pas à dire, c'est son jour! Quoi de plus normal alors pour fêter ça entre personnes de bonne compagnie que de recenser ses plus belles manœuvres, coups spéciaux, "Fatality".. Enfin bref, appelez ça comme vous voulez mais ce qu'on ne peut pas nier c'est que ce bon vieux Jason est un véritable artiste dans le genre. Nous allons donc faire un petit tour d'horizon de ce qu'il fait de mieux à part sa célèbre grimace/sourire (sauf que personne ne l'a jamais vue puisqu’entre le sac à patates et le masque de hockey on ne peut pas dire que notre équarrisseur aime beaucoup se montrer..), le dézinguage de jeunes en chaleur. Bouclez vos ceintures et chaussez vos palmes, le voyage va être mouvementé et très humide; ça va coller et sentir le résinet à plein nez. On s'excusera à l'avance de lister également ici quelques méfaits de la "mama" qui officiait de bien belle manière dans le tout premier épisode de cette série culte avant de perdre violemment la tête. Vous êtes prêts? Trois, deux, un, coupez!

jason

Position 13:
position13Le pauvre Kevin Bacon (ici dans un de ses premiers rôles) a quelque chose de coincé dans la gorge.. Et pour le coup, on est bien loin du chat de mamie. Tom Savini, maquilleur de génie, signe ici une bien belle embrochade! Nous sommes dans "Friday the 13th" de Sean S.Cunningham et maman Vorhees montre une chouette aptitude à se cacher sous les lits pendant les ébats de nos jeunes GO. Le souci? Le cure dent qu'elle utilise dépasse un peu et du coup il a bien fallu le faire ressortir quelque part... Mr Jambon, heu pardon, Bacon en fait donc les frais et aura désormais bien du mal à déglutir.. Il faudra attendre "Footloose" pour le revoir en meilleure forme...
Position 12:
position12
On avait dit "pas les handicapés"! Jason s'en fout royalement apparemment et assène un majestueux coup de machette en pleine tronche au pauvre Mark qui n'en demandait pas tant. Là il doit se dire que la migraine c'est mal et qu'un bon Doliprane aurait suffit mais notre chirurgien préféré en a décidé autrement.. C'est qui qui qui n'aura plus jamais de problème pour se coiffer maintenant, hein? Il suffira de suivre la lame et fini les épis! Bon par contre pour faire de la moto ça va être un poil plus compliqué, rapport au casque.. Et on ne plaisante pas avec la sécurité à Grim.

Position 11:
position11Le coup de machette entre les jambes qui fait mal! La scène est d'une violence absolument jouissive; enfin, ça dépend pour qui... Parceque là les Knackis Balls elles ont pris cher... En gros, un gugusse est pris d'une envie furieuse de faire le poirier et de marcher nonchalamment comme ça pour épater sa belle.. C'était sans compter sur Jason, amateur de poires devant l’éternel,  qui s'est décidé à en couper une. Coup de machette donc, entre les jambes, pour un abattage d'arbre de toute beauté. La classe. La cueillette a lieu dans "Le tueur du Vendredi, 2ème partie" qui est en fait le 3ème épisode de la série; logique...
Position 10:
position10
Crispin Glover, qui aurait mieux fait d'éviter le retour vers le futur cette fois-ci, va lui aussi souffrir de quelques céphalées bien corsées. Hervé Willard (oula, elle vient de loin celle là..) l'avait bien dit.. "Capri, c'est fini" mais pas pour tout le monde.. Jason, lui, fait un caprice et joue du hachoir comme personne (pas Paul hein, un qu'on connait pas..). Résultat.. Ben ça doit faire mal et on peut tout de suite oublier le port de lunettes.. Par contre le bandeau à la Albator c'est tendance en ce moment... Bref, un bel équarrissage pour un quatrième volet massacré par la censure (une bonne partie des FX de Tom Savini sont passés à la trappe)..

jason2

Position 9 et 8:
position9 position8Zou, on remet ça pour la cinquième fois avec un "faux" Jason cette fois-ci.. Mais le moins qu'on puisse dire c'est que le bougre n'est pas manchot, oula la, non. On va même grouper les positions 8 et 9. Au menu des réjouissances donc, un zozo tir-bouchonné (vous comprendrez en voyant le machin..) autour d'un arbre et un attardé littéralement découpé en morceaux à la hache (même si Jason n'y est pour rien mais faut pas le dire..).

Position 7 et 6:
position7 position6"Friday the 13th part 7" est certainement l'un des plus gores de la série.. Même si vous n'avez pas dû vous en rendre compte, tellement la censure s'en est donné à cœur joie. Quelle tristesse... Surtout que les effets sanglants réalisés par John Carl Buechler ("Ghoulies") valaient vraiment le coup d'oeil (allez jeter un oeil du côté de la page "Uncut" sur Grim..). Ici nous noterons un défonçage de crâne directement via projection d'un sac de couchage (culte!) et une réduction de tête à la main qui donne faim.. miam..
Position 5 et 4:
position5
 position4Deux grands moments là aussi.. Le premier, plus drôle qu'autre chose, vient de la bouse "Friday the 13th part 8" et oppose un boxeur à notre cogneur à la machette. Résultat, un seul round, dix secondes, et une droite qui décapite littéralement.. Le second est tiré de "Jason X" et nous montre le côté petit chimiste de Jason. Il plonge la tête d'une pauvre fille dans l'azote liquide avant de la fracasser contre le rebord de l'évier. Classe.

Le top 3:

position1position2position3Voilà le top 3 avec tout d'abord une magnifique décapitation issue de "Freddy contre Jason"; on enchaîne avec un magnifique planté de machette dans l’œil (avec glissage le long qui fait bien mal) et une fois n'est pas coutume, c'est Jason qui se la prend dans la gueule ("Friday the 13th part 4"). On finira avec un des meurtres les plus gores que j'ai pu voir (mais visible uniquement dans la version uncut de "Jason va en enfer"): une jeune femme est littéralement coupée en deux dans le sens de la hauteur alors qu'elle est à califourchon sur son homme.. Absolument énorme! Bon, on aurait pu aussi parler de la version "Killer Cut" du remake de Marcus Nispel qui nous offre quelques passages bien gratinés et j'ai surement dû oublier pas mal de grands moments, mais l'essentiel c'est de rendre hommage à notre boucher du Vendredi qui nous a offert tant de fun et de parties de rigolades en sa compagnie. Tchin, bonne fête Jason!
pub1

Telex de la semaine – Episode 3 – Rise of the cui-cui (cru en fait)..

risezombieMike - 8h40 - Le 07/09/2013
Rise of the zombie - Luke Kenny, Devaki Singh - 2013
D'un côté, il y a un photographe de la nature sauvage (c'est beau). De l'autre, sa copine qui débarque et c'est l'embrouille (elle est bonne mais c'est beaucoup moins beau). Une fabuleuse comédie tragico-romantique. Non, je vais pas vous la faire comme ça quand même,. Je ne me suis basé uniquement sur l'affiche pour celui ci, ouch, bien fait pour moi. DTV déjà, la mauvaise surprise d'entrée, un peu comme lorsqu'on vous fait un cadeau et qu'il vous procure un rictus de soulagement en voyant le ticket pour l'échanger. Mais je m'égare; bref après s’être fait plaquer, il repart sac à dos en pleine forêt, balade en vélo, le grand air, des paysages, du piano, et moi ? Je fais quoi dans l'histoire ? Je vous laisse deviner.. Bon il se fait piquer au bras par quelque chose; comme quoi la nature reste à l’état "de sauvage" (avec réutilisation de scènes à outrance, qui coûtent moins cher). Ça fait ½ heure, et une piqûre ! Avec effet dévastateur sur son bras: pustules, chair à vif et juste à la suite, un clip vidéo des "love moments" avec son ex. Je ne vous parle pas encore de l'effet dévastateur sur moi, mais ça bouillonne. Donc dans ce film l'idée est que ce type se transforme peu à peu en "zombie" parce qu'il mange quelques aliments non cuits préalablement : fourmis, oiseaux, une femme. Bon allez hop, assez causé, il faut être masochiste pour s’infliger ce truc, je le déclare "Film De Merde" de l'année. Éviter cette poubelle comme la peste, c'est une catastrophe à lui tout seul.. Aucun effets ou justes risibles, deux trois grognements que même moi je fais mieux, oublié même jusqu'au titre... je ne vous en ai pas parlé hein!