Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

La taille,c’est le plus important?…Court,c’est bien aussi !(Partie 2)

Et oui, tous dans le même sac cet après midi du 29 Juin 2013 pour la troisième session de compétition de courts métrages au Bloody Week-end. Avec une salle gonflée à bloc,une ambiance de folie et un amuse bouche en forme de Bloody-Quizz : dix extraits de films à reconnaître, (pour nous six car on était à la bourre). Période d’examen oblige, les charmantes et envoûtantes "Bloody Hôtesses" ramassent nos copies et corrigent le tout en deux temps trois mouvements. Les premiers gagnants pointent le bout de leurs nez sous des salves d’applaudissements et sont couverts de cadeaux par les animateurs : affiches, livres... etc..., Loïc, tel un père noël en juillet, a encore des présents dans sa hotte, avec quelques cadeaux "bonux" qui viennent clôturer le Quizz. C'est pas tout ça, mais arrive le moment fatidique pour tous d'enfiler la casquette de jury pour les courts (c'est une image hein!).. Concentration, impartialité et c'est parti :

thetrapThe Trap - Alberto Lopez – 2012
Intemporel, sans repères prédéfinis, tourné en noir et blanc... Une sensation me vient de suite à l’esprit: l’univers "Twilight zone". Plan large sur un homme qui marche près d'un mur. Il découvre à terre des ossements éparpillés et des lambeaux de viande second choix à la limite de l'avarié. Sur le mur (pourtant orné d'un avertissement explicite "Don't look"...) un trou. Pas un trou de serrure, mais suffisamment intéressant pour provoquer chez le personnage la furieuse envie d'aller voir ce qui s'y trame...Il va alors se retrouver dans un non-sens, le trou renvoyant une image miroir de lui-même ainsi que l'endroit ou il se trouve mais avec un curieux second personnage... Site officiel - Trailer

cervelleL'homme à la Cervelle d'Or - Joan Chemla – 2012
(Adapté d'une œuvre d'Alfonce Daudet).Mode dérision d'entrée, ce qui est toujours utile pour pimenter l'attention. Le jeune Stanley, est un tantinet suicidaire. Quoique se mettre sous une roue de camionnette et s'en sortir sans une égratignure sauf quelques gouttes d'or peut être un jeu en soit (Je rigole, ne faites pas ça chez vous!!). Mention spéciale à Karen Young (dans le rôle de sa mère) dont l'attitude impassible fait mouche et à Vincent Rottiers (Stanley plus âgé) acteur qui m’avait beaucoup touché dans le film "Avant l'aube" et qui donne une plus-value à la dimension de ce court en le portant sur ses épaules (comme son chapeau...).

maximilienMaximilien - Lewis Eizykman – 2012
Maximilien, est content... et suivant les jours, bah, il lui arrive des choses... la première étant de vouloir coûte que coûte son piercing en argent (et j'ai bien dit coûte que coûte). L'acteur et narrateur Flavien Dareau, alité et revêtu de ses plus beaux habits, nous emmène dans ce périple bipolaire oscillant entre joie et tristesse. Mais il faut bien l'avouer, le spectateur trouvera quand même plus aisément un malsain plaisir dans ses déboires, que dans son prompt rétablissement...
Note de David: Mon préféré! Un double jeu et un décalage fulgurant dans ce court qui m'a vraiment fait beaucoup rire.

nostalgicZNostalgic Z - Karl Bouteiller – 2012
D'entrée, le logo Digital Factory crée un petit couac: forcément le budget n'a peut être pas été le même que pour ses concurrents. Bref, générique punchy, stylisé à mort, guitares envoyant des riffs de l'enfer, le tout boosté caméra au point style "found-footage". Ce court vous donnera toutes les clefs pour la gestion des "Cas Zombies"; j'ai presque envie de dire de A a Z...
- Site officiel et trailer - 

 

orphyrOrphyr - Jonathan Degrelle – 2012
Nous avions déjà vu ce court, dont David avait fait la critique, je vous renvoie donc vers elle : http://www.grimmovies.com/2013/05/06/orphyr-de-jonathan-degrelle-un-court-qui-en-dit-long/

- Site officiel - 

 

En conclusion : Une bien belle brochette de courts-métrages, garnie de morceaux de choix bien difficiles à départager. En tout cas à tous : un grand bravo pour votre grand talent et votre travail de la part de l'équipe Grimmovies. Nous avons passé un excellent moment. Car cerise sur le gâteau: nous attendait pile poile synchro à la sortie de la salle, une chorégraphie d'hommes canettes (j'avais déjà vu la version grenouille). Sacré générique de fin... Mike.

Le Bloody Week-end 2013, un grand cru à grands crocs.. (Partie 1)

bloody_bigCette année c'était décidé! Mike et moi faisions le déplacement. Plusieurs années de suite à baver devant cette convention créée par le courageux Loïc, là c'était plus possible. Nous avons donc débarqué à Audincourt ce Samedi 29 Juin, la mousse aux lèvres et les T-shirts au vent avec la ferme intention d'en découdre. Et je dois dire qu'on n'a vraiment pas été déçus. Les invités tout d'abord, prestigieux, et surtout accessibles à tout ceux qui souhaitaient les aborder, leur parler, échanger; Caroline Munro ("Maniac","L'espion qui m'aimait","Le voyage fantastique de Simbad","Starcrash"..), Luigi Cozzi ("Contamination","Hercules","Starcrash"..) ou encore Gerard Kikoine pouvaient donc être croisés librement au détour d'un stand, et rien que ça, et ben ça le fait.
IMG_0521Après un premier passage rapide entre les stands, direction la buvette. Un bloody-godet plus tard, nous voilà repartis en balade, tels des chiens lâchés dans une fabrique d'os à moelle. Et là, première claque.. Un stand expose des masques fabriqués main de toute beauté. L'ami Jeremy, artiste de son état, nous montre alors toute l'étendue de son talent au travers d'illustrations et de masques en latex qui laissent pantois. Vraiment du très très beau travail. Des zombies, des trolls, des monstres en tout genre.. Et on pouvait même se faire maquiller et ressembler à un top model de caveau mortuaire. La classe. Je vous laisse juge du travail de l'artiste à l'aide de la petite galerie qui doit se trouver juste en dessous. Petit tour du côté du stand Artus, des éditions Trash.. Râahhhhh, que du beau monde. Un second petit passage à la buvette histoire de pas de déshydrater, et zou, c'est reparti pour une chasse aux figurines cette fois. Et là, je dois dire que j'ai été servi. Du Goldorak en veux-tu en voilà, du Star-Wars, du Jason et du Freddy à tous les étages.. La fibre Geek qui sommeille en moi (elle a le sommeil super léger je vous rassure...) ne savait plus ou donner de la tête et j'ai du faire preuve d'un courage Herculéen (aidé par ma carte bleue qui commençait à prendre feu) pour ne pas craquer à peu près tous les 2 mètres 50.

IMG_0529Tiens, mais ne serait-ce pas le Crypt-Keeper que je vois là? Je me suis senti obligé de lui demander la petite faveur de poser en ma compagnie; ce n'est pas tous les jours qu'on croise pareille célébrité. Retour à la buvette car toutes ces émotions ben, ça donne soif.. Les Bloody-godet, y a que ça de vrai. Et là, comme par magie, une nouvelle rencontre qui fait du bien, notre ami Jonathan Degrelle, réalisateur du court "Orphyr' (critiqué ici). Un moment de convivialité unique qui nous a permis d'échanger avec lui et de faire un peu plus connaissance avec ce jeune passionné bourré de talent (et de gentillesse). Hop Hop Hop, attention l'heure tourne, et les conférences vont bientôt commencer. Mike et moi décidons alors de nous rendre à cloche pied jusqu'à la salle dédiée pour une petite mise en bouche sur les maisons hantées. Je ne sais pas si c'est l'effet buvette, mais je dois dire que je suis un peu resté sur ma faim avec un discours plutôt axé sur les peintres du 19ème alors qu'une bonne partie de l'assemblée attendait du paranormal, du dur, du tatoué. Bref... un coup dans l'eau...

IMG_0526Mais...? Les Bloody-godets seraient-ils percés? Après un petit tour à l'approvisionnement (comprenez la buvette...), direction la seconde conférence "Le cinéma dépasse les bornes" animée par Julien Bétan, qui ne l'était pas (embêtant) et qui a discuté pendant presque deux heures avec une assemblée passionnée par les excès du cinéma de genre. Très intéressant et parfois très instructif tant certaines de ses analyses semblaient pertinentes. Retour ensuite parmi les exposants et derniers louchages sur quelques perles que je n'ai pas pu m'empêcher d'acquérir (dont un superbe masque de mon ami Jason) et l'heure de la compétition de Courts-métrages venait de sonner. Nous voilà donc repartis pour de nouvelles aventures et pour le visionnage de quelques petites perles pas piquées des hannetons. Mais je laisserai Mike vous parler de tout ça, il va se faire une joie de les décortiquer dans un article dors et déjà en approche... S'ensuivit une projection du "Chat noir" de Luigi Cozzi et un bal des monstres basé sur l'effeuillage qui n'aura pas manqué de clôturer en beauté cette magnifique journée pleine de surprises et d'émotions (et qu'est-ce que c'était bon!).

Un très grand merci encore à Loïc Bugnon qui a pu rendre tout ça possible en encaissant une somme de travail juste titanesque et qui nous a transporté l'espace d'une journée dans un monde parallèle rempli de tous nos héros préféré avec simplicité et convivialité. On se donne dors et déjà rendez vous l'année prochaine pour un événement qui a fini de s'imposer comme l'un des rendez vous incontournable de tous les fans d'horreur.

Concours Bloody Week-end IV – Les résultats..

concoursRVoici donc les résultats au concours permettant de gagner des pass pour le Bloody Week-end IV qui aura lieu à Audincourt les 28-29 et 30 Juin 2013. Très faible participation (vous allez finir par donner raison à Mike...) puisque seuls 4 d'entre vous ont tenté leur chance, et sans trouver toutes les bonnes réponses.. Alors? Trop dur? En tout cas: Johana, Olivier,Erwan et Alexandre ont tous automatiquement gagné leur pass et nous seront sur place pour remettre un T-shirt à ceux qui le voudront bien. On espère une prochaine fois une participation plus grande (promis je ferais plus facile, même si tout le monde gagnait quelque soit les réponses, bonnes ou mauvaises..), alors lâchez vous les Grimmers. En attendant, on va peut-être donner quand même les réponses histoire d'être propres jusqu'au bout. Alors, quels titres mystérieux se cachaient derrière ce patchwork monstrueux?

  1. Demons de Lamberto Bava, et ses démons bien énervés qui aiment pas les télés.
  2. Sleepaway camp de Robert Hiltzik avec Angela ou Angelo, on ne sait pas trop...
  3. Ghoulies de Luca Bercovici et ses gnomes énervés du zboub buveurs de bière invétérés.
  4. Evil Dead de Sam Raimi, sans commentaires..
  5. Basket Case de Franck Henenlotter et son frangin pas commode mais qui met des paniers à tous les coups.
  6. Maniac Cop de William Lustig avec un Matt Cordell bien décidé à faire régner l'ordre et le bon.
  7. Creepshow 2 de Michael Gornick
  8. Vendredi 13 de Marcus Nispel et notre Jason national dans ses oeuvres.
  9. Hellraiser de Clive Barker qui nous expose son joli cube à manier avec précautions, sinon ça pique..
  10. Alien de Ridley Scott qu'on ne présente plus...
  11. The Slayer de JS Cardone et son zombi qui a de la gueule (et qui ferait bien de consulter un dentiste)
  12. The Gate de Tibor Takács avec ses petits monstres aux dents pointues...
  13. Zombie de George Romero et le zombi zen qui fait ses courses.
  14. The Burning de Tony Maylam, Cropsy a le feu sacré.. et la cisaille facile... faut pas le chauffer...
  15. Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper, BBrrrrrzzzzzzzzzhhhhhh! Merde, enrayée..
  16. Jack Brooks Monster Slayer de Jon Knautz et son cyclope barré qui tape du pied (et ils sont gros..ses pieds..)
  17. Le titre invisible.. Là vous pouviez vous lâcher..

Et voilà... Pour les gagnants, vous allez recevoir une bafouille vous expliquant tout comment ça se passe. Pour les autres, n'hésitez pas à jouer; jamais de perdants sur Grim et n'hésitez pas à venir nous voir au Bloody Week-end, l'équipe sera sur place le Samedi 29 Juin pour vous parler, boire un godet et se marrer un bon coup. En attendant, hop un petit tour sur le site: http://www.bloodyweekend.fr/