Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

Les derniers articles parus sur Grimmovies


LES DERNIERS ARTICLES PARUS SUR LE SITE

Interview: Tony Gibson, soudain les monstres…

Et voilà, encore un artiste découvert via le livre de faces et quel artiste! Rarement l'impression de voir mes plus chères icônes prendre vie n'aura été aussi forte. Le type a un tel talent que Freudstein ou le capitaine Haggerty semblent plus vrais que nature. Du coup, ici à Grim, on s'est dit qu'il était impossible de passer à côté et qu'il fallait qu'on vous en parle. Hop, Interview!
EN: There you go, another great artist discovered with Facebook and what a genius! Rarely the impression of seeing my dearest icons coming to life has been so strong. The guy has such a talent that Freudstein or Captain Haggerty seem more real than life. So, we thought that it was impossible to miss out and that we had to talk to you about it. 

Salut Tony, nous sommes hyper fiers de t’interviewer sur Grim et complètement dingues de ton travail! Peux tu te présenter un peu pour nos lecteurs? Hi Tony, we are very very proud to interview you and we are totally in love with your work! Can you introduce you to our readers?

Salut David et merci beaucoup! Mon nom est Tony Gibson et je suis de Newcastle en Angleterre. Je réalise des sculptures depuis pas mal d'années maintenant et j'ai aussi sorti quelques kits en résine. J'ai également commencé depuis peu à faire mes propres moules plutôt que d'utiliser un "caster". Hi David, and thanks a lot! My name is Tony Gibson and I'm from Newcastle Upon Tyne in England. I've been sculpting for a number years now and have also released quite a few resin kits. I've also recently started making my own moulds so I can release them myself instead of using a caster.

Peux tu nous dire quels sont tes films d'horreur préférés, tes réalisateurs fétiches? Can you tell us what are your favorite horror movies, directors?

J'aime toute sorte de films d'horreur! En premier lieu je dirais les films de Zombies Européens, spécialement ceux de Lucio Fulci et beaucoup de films d'horreur Anglais des années 70. Les productions Amicus, les films de Peter Walker, ce genre de trucs. "Le massacre des morts-vivants" restera un de mes favoris. Pour les réalisateurs, j'ai toujours été un fan de Fulci, Argento, Soavi, Romero et beaucoup d'autres. I love all sorts of horror films! The one's I keep coming back to though are Euro zombie films, especially those by Lucio Fulci, and a lot of British horror from the 70's. The Amicus anthologies, Pete Walker films, that sort of stuff. "The Living Dead at the Manchester Morgue" has always been a favourite! Directors wise, I've always been a fan of Fulci, Argento, Soavi, Romero and many others.

Ceux que tu déteste? Those you hate?

Je n'en déteste aucun en particulier, enfin je ne crois pas! Je ne suis pas trop client des films de possession ou de "found-footage". Quelques uns sont bons mais il y en a trop et la plupart se ressemblent énormément. I don't really hate any - I don't think! I'm not too keen on possession and found footage films. Some are ok but there's just too many of them for me and the ones I've seen are all pretty similar.

Comment es tu venu à la sculpture? How did you come to sculpture?

J'avais l'habitude de dessiner tout le temps, j'adorais ça, puis j'ai utilisé de l'argile et quelques têtes en polystyrene (celles pour mettre des perruques dessus) pour créer quelques Zombies/Démons à taille réelle. I used to draw all the time, I loved it, then I got some air drying clay and some of those polystyrene heads, the type for putting wigs on, and made some life size zombies and demons.

Avec un tel talent, n'as tu jamais envisagé d'essayer de travailler sur des effets spéciaux de films? With such a talent did you ever wanted to try to work on movies special effects?

Yeah! J'ai toujours voulu travailler là dedans. Je suis un énorme fan de Tom Savini. J'ai toujours son grand livre des illusions et un kit de make-up de Dick Smith. Je l'ai utilisé sur ma petite amie (impacts de balles, gorges tranchées) et elle est toujours mariée avec moi! Yeah! I always wanted to get into that. I was a huge fan of Tom Savini and had - still have his Grand Illusions book and a Dick Smith make up kit. I used to practice on my girlfriend -bullet holes, cut throats - and she still married me!

A propos du cinéma, que penses-tu des effets spéciaux numériques comparés aux effets live (que j'adore)? About cinema, what do you think about CGI effects instead practicals effects (I love practicals!)?

J'aime les effets live aussi mais je pense que les deux ont leur place au cinéma. Les deux styles peuvent être superbes quand ils sont bien exécutés et ridicules quand ils sont ratés. I like practical too but I think both have a place in cinema. Also, both can look great when done right or terrible when not!

Ton travail est absolument incroyable mais pourquoi ne propose tu que des scupltures non peintes (un mauvais comme moi aurait vite fait de ruiner un magnifique buste) ? Your work is absolutely incredible but why did you propose only non-painted sculpts? (A bad like me can quickly ruin a magnificent work)

Merci, c'est très gentil! Pour moi, beaucoup de choses se résument au temps, ou plutôt au manque de celui-ci. Je travaille à plein temps et la sculpture est un passe-temps, quand j'en ai. Et puis mon niveau de peintre n'est pas très bon, je ne pense pas que des gens paieraient beaucoup pour ça! Thanks, that's very kind! For me a lot of it comes down to time, or rather the lack of it. I work full time and fit sculpting in as a hobby when I can. Plus, my painting isn't that good, I don't think people would pay much for it!

proposeras-tu quelques sculptures peintes dans le futur? Will you propose some painted sculpts in the future?

C'est marrant que tu demandes ça, mais oui! Ma femme Carolyn est un excellent peintre et nous sommes actuellement en discussion pour savoir quel kits proposer. Funny you should ask that, but yes! My wife Carolyn is a good painter and we're currently discussing which kits to offer.

As-tu d'autres projets que la sculpture (BD, site web, boutique ou autres)? Et pour ceux qui seraient intéressés, où et comment trouver tes créations?  Do you have other projects than sculpture in future (Comics, website/shop or others)? And For those interested, how and where to find your creations?

J'ai un site web "www.gargoyle-creations.co.uk" qui est actuellement en refonte. Il y a un tas de pièces anciennes dessus et pas assez de nouvelles, donc il sera bientôt mis jour. Le site internet dispose de beaucoup de mes travaux (kits et sculptures) mais c'est mon Facebook qui est le plus à jour avec toutes mes dernières créations.  I have a website www.gargoyle-creations.co.uk which is currently getting a make over. There are a lot of old pieces on there and not enough new ones so it's getting updated. The website still has a lot on, sculpts and kits, but my Facebook page is the most up to date with all my latest work on there.

Un grand merci à Tony pour sa gentillesse et son grand talent! N'oubliez pas de lui rendre visite sur son Facebook mais également sur son site internet: "www.gargoyle-creations.co.uk" et inondez le de messages d'encouragements ou de demandes d'achat! Le Grim artiste du mois pour nous! A big thanks to Tony for his kindness and his great talent! Do not forget to visit him on his Facebook but also on the website: "www.gargoyle-creations.co.uk" and inundate him with love messages or purchase requests! The Grim Artist of the Month for us!

Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier

Critique: Graduation day – Herb Freed – 1981

Synopsis:
Un mystérieux tueur semble prendre pour cible les étudiants d'une université lors d'une compétition de course sur 200m (promis je n'invente rien); université qui fut par le passé le théâtre de la mort d'une étudiante précisément lors de cette course. Le tueur connaissait-il la victime (warf), cherche-t'il à la venger (même si c'était un accident, le con)?..

L'avis de David:
A l'époque bénie de la sortie des premiers "Vendredi 13" (et avec le succès qu'on leur connait), nombre de jardiniers ont voulu savoir si l'herb était plus verte ailleurs (non non, y a pas de faute, juste une vanne à deux balles), chiper sa part du gâteau, bref, produire un slasher histoire de marcher dans les pas du patron (et engranger des brouzoufs par la même occasion). Les mecs rivalisaient d'ingéniosité en essayant de transposer le mythe du tueur d'ados dans à peu près toutes les situations de la vie quotidienne. Il y a eu les camps de vacances (facile je vous l'accorde), les bals de fin d'année, le théâtre, le train fantôme, les rêves (là c'était fort) et... et... la course sur 200m; ben ouais. Toutes les scream-queens de l'époque passaient leur temps à courir dans tous les sens (sûrement parce qu’elles avaient un gros moche avec une hache au popotin en même temps) autant les mettre en compétition. Tous en survêtement et direction la piste d'athlétisme, ça va transpirer dans les slibards. Bon pas trop en fait, il va plutôt falloir prévoir quelques litrons de café tellement le truc est mou et soporifique. 1h00 de dialogues insipides et de situations toutes plus cocasses les unes que les autres (comment il pourrait en être autrement avec un pitch pareil), 20 minutes de gros plans sur les popotins de coureuses en short qui se changent, se rasent (!) ou forniquent avec le premier venu et 10 minutes de meurtres aussi gores qu'une émission culinaire avec Maïté. Sacré programme qui va nécessiter quelques stéroïdes pour être supporté. On est pourtant sur une production Troma (Rated R en plus) qui nous avait habitués à bien mieux dans le genre ("Girls school screamers","Mother's Day" ou encore "Christmas Evil"). Si au moins on avait matière à se marrer, mais même pas, le film arborant un style premier degré du plus mauvais goût (ça se prend au sérieux sans en avoir les moyens) qui l'empêche de s'assumer comme le slasher gore grivois qu'il devrait être. Enfin gore, soyons lucides.. Une poignée de meurtres à se mettre sous la dent et pas un seul ne vous fera renvoyer vos carbonaras de la veille. Un timide coup de couteau hors-champ avec une zouli traînée de sauce tomate, un cou en plastique transpercé par une pointe, une tête coupée surpeinte en blanc qui donne l'impression que le cou du mec a explosé tellement il a sniffé de coke coupée à la nitroglycérine... C'est pas vraiment la joie. Reste un charme propre aux années 80 qui titillera la corde sensible des nostalgiques, Christopher George (à peine remis de ses "Frayeurs" Fulciesques) qui ne sert à rien mais fait le job, du cocasse sans le vouloir (matez moi le petit extrait qui doit traîner quelque part à droite) et un twist final qui relève un peu le niveau avec sa glauquitude assumée (même si on retrouvera l'idée bien mieux exploitée un an plus tard dans "Happy Birthday to you").. Insuffisant pour passer un agréable moment mais juste assez pour se remémorer ces chouettes années qui semblaient bien plus amusantes dans nos souvenirs. Merde, vous croyez qu'on vieilli et qu'on fera bientôt partie de la secte des vieux cons grincheux qui n'aiment rien? Bon tant pis (imaginez trois petites notes électroniques sur ce début de phrase), je relance la galette on verra si je change d'avis.. Galette au passage de très bonne facture, aussi bien pour le film dispo en VOST et VF que pour le packaging très réussi de l'ensemble, on n'en attendait pas moins de Uncut movies qui nous soigne à tous les coups (et ceux là ils sont permis).

Encore un slasher tout droit sorti de la période bénie des Jason et consorts qui aurait mieux fait d'y rester. C'est mou, chiant, pas marrant et surtout pas gore pour un sou. Reste un charme qui pourra titiller les plus nostalgiques (ou les fans d'athlétisme) et un achat obligatoire pour les collectionneurs avides d'inédits sulfureux désirant compléter leur DVDthéque. Les autres, vous êtes prévenus...

Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier

News: Court magistral: « Les murmures du vent » de Loïc Jouenne

Après l'éminemment sympathique "Muffin" qui avait bien emballé l'ami Mike à l'époque, Loïc Jouenne revient avec un nouveau court fantastique. J'aurais même pu le présenter en parlant plus d'onirisme que de fantastique tant l'atmosphère dans laquelle il nous convie nous glisse doucement dans un chausson mélancolique, sorte de rêve éveillé qui nous berce pour un sommeil qu'on imagine le dernier. Je vous laisse bien entendu découvrir les mésaventures de cette dame qui semble cacher un lourd secret et vous invite à venir nous parler de votre ressenti car chacun pourra y trouver sa propre interprétation. Joliment filmé (très belle photo), joliment joué par l'unique actrice qui porte le film et superbement souligné par une musique juste sublime, je ne saurais que trop vous conseiller de le visionner. On attend avec impatience les débuts de Loïc dans la cour des grands tant son talent semble évident. En attendant le grand saut, faites vous plaisir (et prenez un Muffin aussi, ça fait du bien)! 

Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier